La Région Ile de France se met au télétravail en Tiers-Lieux/ coworking

Après l’expérimentation télétravail menée avec succès en septembre 2017 à laquelle b-libre coworking a participé avec le Collectif des Tiers-lieux, la Région étend le dispositif sur 600 agents.

Le télétravail peut s’exercer à domicile mais également dans des locaux mis à disposition par la Région ou d’autres administrations ou encore dans les nombreux tiers-lieux que compte le territoire de l’Île-de-France. La Région s’est d’ailleurs engagée dans le financement de 1.000 nouveaux tiers-lieux (espaces de coworking et de travail à distance) d’ici 2021, contre un peu plus de 600 actuellement.

Le déploiement se poursuivra pour tous les agents éligibles (80% par la nature leur poste) et volontaires en 2018, à savoir 80% des 1.800 agents que compte la Région. Il pourront télétravailler au moins un jour par semaine, le nombre maximal de jours en télétravail par semaine ayant été fixé à deux. Cette solution permet d’ accompagner l’emménagement de l’ensemble des agents régionaux dans le nouveau siège régional à Saint-Ouen (93), qui a débuté fin janvier et qui s’échelonnera jusqu’en 2019. Le changement d’adresse du siège entraîne un allongement du temps de trajet domicile-travail de 4 min en moyenne pour les agents de la Région, avec une moyenne de 53 min, contre 49 min jusqu’alors. Outre le gain de temps de transports pour les agents régionaux, le travail à distance représente un bénéfice important en termes de qualité de vie, avec une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie privée, et repose sur des principes de management par la confiance, correspondant aux nouvelles orientations de l’exécutif régional. À l’échelle de toute l’Île-de-France, il permet de désengorger le réseau de transports routiers et ferrés, améliorant ainsi le bilan carbone de la région.