2020 l’année de vos succès et réussites

En ce début d’année 2020, nous vous adressons tous nos vœux les plus sincères de succès et réussites dans toutes vos initiatives et entreprises. Que 2020 vous donne de belles opportunités  professionnelles et de belles perspectives de développement.

Reconversion professionnelle, oui je le veux, GRAVE !

Comment faire pour se donner un maximum de réussite ?

  • D’abord, vous devez vous informer sur le(s) secteur(s), les métiers, les acteurs, les débouchés, la réglementation, les région/pays, les aides éventuelles… Faites donc ce tour du marché qui constitue l’offre et la demande. N’oubliez pas au passage de consulter votre entourage proche et voir s’il n’y a pas déjà des compétences/métiers/expériences.
  • Se former. Si vous avez peu ou pas de compétences sur le métier choisi, pensez à utiliser votre CPF de Transition qui remplace depuis le 1er janvier 2019, l’ancien CIF. Ce dispositif figure parmi les nouveautés de la loi Pénicaud « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ».
    Le projet de transition professionnelle s’adresse aux salariés qui souhaitent changer de métier, de profession ou évoluer grâce à une formation longue de reconversion avec un congé associé. Pour cela, il faut mobiliser votre Compte personnel de formation en vue de financer une formation certifiante, éligible, en lien avec votre projet.

Si vous pensez à créer une activité / une entreprise, des dispositifs d’accompagnement existent mais ne vous perdez pas dans la pléthore d’informations ! Notre conseil : le plus important est de vous concentrer dans un premier temps sur votre projet, assurez-vous de votre détermination et vérifiez la faisabilité de votre projet en vous faisant accompagner, de préférence, par des experts de la filière choisie.

Nouveauté juin 2019 : aide aux Tiers-lieux.

Le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales vient d’annoncer son engagement aux côtés desTiers-lieux. Pour soutenir le développement des Tiers-lieux, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) de 45 millions € de fonctionnement et de 15 millions € d’investissement qui débute cet été 2019, porte sur 300 Fabriques de territoires à identifier d’ici 2022, dont 150 en quartiers prioritaires. Tiers-lieux existants et nouveaux projets et toutes les initiatives pourront prétendre à une subvention comprise entre 75 000 et 150 000 euros sur trois ans. Vous portez un projet de Tiers-Lieu ? Contactez-nous !

Je porte un projet de création d’entreprise, comment faire ?

Pour la plupart, cela semblait simple aux premiers abords mais les projets finissent par perdre de leur élan par manque de méthodologie et/ou par pléthore d’informations glanées sur internet. Puis on se laisse envahir facilement par ce sentiment « obscur » en nous ; « c’est trop compliqué, je crois que je vais laisser tomber car je ne vais pas pouvoir y arriver ».

Ce découragement s’explique par un tas de questions qu’on se pose : par où commencer ? Où trouver des conseils pertinents et vrais ?  Quel est l’interlocuteur qu’il me faut et qui comprend l’activité que je veux lancer ? Combien cela va me coûter ? Combien de temps cela va me prendre ? Est- ce que je pourrai gagner ma vie avec ce projet ? Un ensemble indéfini d’interrogations trouble votre esprit, et vous vous sentez très seul.

Il existe bien sûr, beaucoup d’organisations associatives, institutionnelles ou professionnelles qui pourront vous renseigner dans un premier temps. Cependant, ils ne pourront être votre tête, vos yeux, vos oreilles, votre bouche, vos jambes, vos mains… Vous êtes acteur de votre projet, vous être le héros dans le film que vous allez jouer, le futur dirigeant de votre entreprise. Alors, soyez investigateur, assuré, volontaire, visionnaire et prévenant. Osez !

Créer une activité professionnelle. Mais avec quel régime ?

Quel régime choisir ? Régime du micro ? avec option forfait social ( autoentrepreneur ) ? Régime du réel ?

Les deux premiers régimes sont bien adaptés lorsque les perspectives de chiffre d’affaires annuel sont faibles. 5 K€, 10K€, jusqu’à 15 K€, vous n’avez pas de question à vous poser. Le régime du micro option autoentrepreneur est potentiellement le régime qu’il vous faut. Oui. Mais