La Région Ile de France se met au télétravail en Tiers-Lieux/ coworking

Après l’expĂ©rimentation tĂ©lĂ©travail menĂ©e avec succès en septembre 2017 Ă  laquelle b-libre coworking a participĂ© avec le Collectif des Tiers-lieux, la RĂ©gion Ă©tend le dispositif sur 600 agents.

Le tĂ©lĂ©travail peut s’exercer Ă  domicile mais Ă©galement dans des locaux mis Ă  disposition par la RĂ©gion ou d’autres administrations ou encore dans les nombreux tiers-lieux que compte le territoire de l’Île-de-France. La RĂ©gion s’est d’ailleurs engagĂ©e dans le financement de 1.000 nouveaux tiers-lieux (espaces de coworking et de travail Ă  distance) d’ici 2021, contre un peu plus de 600 actuellement.

Le dĂ©ploiement se poursuivra pour tous les agents Ă©ligibles (80% par la nature leur poste) et volontaires en 2018, Ă  savoir 80% des 1.800 agents que compte la RĂ©gion. Il pourront tĂ©lĂ©travailler au moins un jour par semaine, le nombre maximal de jours en tĂ©lĂ©travail par semaine ayant Ă©tĂ© fixĂ© Ă  deux. Cette solution permet d’ accompagner l’emmĂ©nagement de l’ensemble des agents rĂ©gionaux dans le nouveau siège rĂ©gional Ă  Saint-Ouen (93), qui a dĂ©butĂ© fin janvier et qui s’Ă©chelonnera jusqu’en 2019. Le changement d’adresse du siège entraĂ®ne un allongement du temps de trajet domicile-travail de 4 min en moyenne pour les agents de la RĂ©gion, avec une moyenne de 53 min, contre 49 min jusqu’alors. Outre le gain de temps de transports pour les agents rĂ©gionaux, le travail Ă  distance reprĂ©sente un bĂ©nĂ©fice important en termes de qualitĂ© de vie, avec une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie privĂ©e, et repose sur des principes de management par la confiance, correspondant aux nouvelles orientations de l’exĂ©cutif rĂ©gional. Ă€ l’échelle de toute l’Île-de-France, il permet de dĂ©sengorger le rĂ©seau de transports routiers et ferrĂ©s, amĂ©liorant ainsi le bilan carbone de la rĂ©gion.